Ah ! les fleurs de sureau ! C’est un peu comme une madeleine de Proust, ça nous rappelle la fin du printemps, lorsqu’au gré d’une balade, au détour d’un chemin, une odeur de miel et de citron nous surprend.

Le sureau noir n’est pas loin ! Souvent on le sent avant de le voir. En regardant autour de nous, on le découvre, cet arbuste couvert de superbes ombelles blanches très odorantes. Grâce à ses fleurs, il est possible de faire un délicieux sirop.

Retenez bien son emplacement, car dès septembre, le même arbre produira des baies noires juteuses que vous pourrez également cuisiner.
Le sureau noir aime les lieux ensoleillés ou avec une ombre douce, il lui faut aussi une source d’humidité proche (eau ruisselante ou souterraine). On le trouve au bord des sentiers ou près des maisons en ruine.

comment reconnaitre le sureau noir ?

Il est important de savoir reconnaitre le sureau noir car il existe plusieurs sortes de sureau : le sureau noir qui est comestible, le sureau à grappes dont les fruits, rouges, sont comestibles une fois cuits et le sureau de yèble, qui lui, est toxique.

Alors comment faire la différence entre ces trois plantes ?

Commençons par celui qui nous intéresse : le sureau noir.

C’est un arbuste pouvant mesurer jusqu’à sept mètres de haut avec des tiges boisées à écorce grise. Les tiges contiennent une moelle qui est blanche (comme sur la photo). Ses fruits comme son nom l’indique sont noirs.

Moelle blanche du sureau noir

Quid du sureau à grappes ?

C’est aussi un arbuste (comme le noir), avec des tiges boisées qui contiennent une moelle orangée. Comme son nom l’indique, ses fruits sont rouges.

Le sureau yèble, le toxique !

Les tiges du sureau yèble, quand à elles restent vertes (c’est comme une grande herbe) et la plante entière ne mesure pas plus que deux mètres de haut. Ce sureau fleuri plus tardivement (de fin août à fin septembre), les fleurs sont blanches avec des étamines rouges.

Ses propriétés médicinales

Les fleurs de sureau noir possèdent des propriétés anti-inflammatoires, anti-histaminiques, anti-rhumatismales, antivirales et diurétiques.

Et comme leur odeur et leur goût sont très agréables, cela en fait de très bonnes tisanes.

Les actions sudorifiques et antivirales permettent de lutter efficacement contre les rhumes et les grippes, tandis que son action antiallergique aide à rétablir la santé des muqueuses lors de rhumes des foins.

Elles ont aussi été utilisées comme cure printanière.

Fleurs de sureau noir, de délicieuses préparations

Une fois séchées, les fleurs de sureau entrent dans la composition de nombreuses recettes.

Les fleurs de sureau sont si agréablement parfumées, et ce parfum est si facile à capter par simple infusion, qu’elles sont appréciées dans tous les plats.

Toutes les raisons sont bonnes pour ajouter des fleurs de sureau aux plats. Que ce soit pour incorporer dans des gâteaux, ou encore pour la confection de glaces, de limonades, vin pétillant et différentes boissons alcoolisées, laissez les fleurs de sureau vous exprimer leur parfum.

Recette du sirop de fleur de sureau

Il est possible de faire du sirop avec toutes les plantes odorantes (menthe, coquelicot, thym, épicéa…)

La fleur de sureau s’y prête bien. Il faut des ombelles bien fleuries plus quelques-unes encore en bouton.

Recette pour environ 1,5 litre de sirop de sureau

une dizaine d’ombelles de fleurs de sureau

1 litre d’eau

800 grammes de sucre

2 citrons bio

  1. Choisir de belles ombelles de fleurs de sureau indemnes d’insectes et détacher les fleurs en laissant le moins possible de tiges.
  2. Mettre toutes les fleurs dans un récipient de taille adaptée.
  3. Ajouter au-dessus des fleurs 1 citron bio coupé en rondelles.
  4. Verser dans le récipient un litre d’eau bouillante et laisser macérer pendant 48 heures en recouvrant d’un linge propre.
  5. A l’issue du temps de macération, filtrer au chinois ou à l’étamine.
  6. Verser la macération dans une casserole et ajouter un jus de citron frais filtré pour ôter la pulpe.
  7. Ajouter le sucre et chauffer la préparation jusqu’à l’obtention du sirop.
  8. Verser le sirop bouillant dans une bouteille propre et préalablement passée à l’eau bouillante. Fermez et tenir au frais après refroidissement.

Il ne vous reste plus qu’à le déguster !

 

 

se renseigner